La Vie de Jetsün Milarepa, le grand Yogi tibétain,

traduite du tibétain par le Lama Kazi Dawa-Sampu

290px-Jetsun_Milarepa

Milarepa, dans sa Grotte, à l'écoute du Son inaudible

Milarepa, tempera sur le coton, 21x30 cm, 2008. Otgonbayer Ershuu.

 Sa Vie est écrite dodécalogiquement,

comme tous les Textes fidèles à la Tradition primordiale.

http://www.emmanuelyvesmonin.com/index.php/l-univers-en-code-barres

http://dodecalogie-appliquee.wifeo.com/-les-eneseignement-de-hoang-po-de-milarepa-de-maz.php

I - Le sentier des ténèbres –  (3 actes)

II - Le sentier de la lumière (9 actes)

 “Ainsi le Saint Jetsün Milarepa accomplit Trois actes mondains et Neuf actes de dévotion mystique, ce qui fait en tout Douze actes, chacun rempli de faits miraculeux. Et dans le dernier acte s’accomplit le plus grand de tous les prodiges qui puisse échoir au sort d’un mortel, c’est-à-dire l’atteinte en l’espace d’une vie du Quadruple Corps et de la Quintuple Sagesse de l’Infini Porteur du Sceptre de la Puissance spirituelle (Vajra-Dhara)…” ( Appendice, p. 357-358)

D’où ce tableau dodécalogique

MilarepaVie

qu’expose la table des matière du livre :

Milarapa ou Jetsün-Kathbum. Vie de Jetsün Milarepa

 du tibétain par le Lama Kazi Dawa-Samdup, traduction française de Roland Ryser,

Librairie d’Amérique et d’Orient, Adrien Maisonneuve, 1977, Table des matières p. 361-362.

Milarepa

Dans les glaciers de l'Hymalaya,

Milarepa, se nourissant uniquement d'orties,

avait un corps physique devenu vert.

L’atteinte du Vajra-Dhara (9) ,

le Vide de l’Esprit primordial :

MilarepaVie2

(1) Ou Corps de transformation : Corps physique dans lequel il apparaît aux hommes.

(3) Vraie nature du Bouddha exprimant l’Unité avec toutes les formes d’existences.

(2) Corps de jouissance de la Vérité qu’il incarne dans la Terre pure, le “paradis” de Bouddha.

(4) La somme des conséquences des actes physiques et psychiques commis au cours de sa vie et de ses vies antérieures.

(5) Ou Samâdhi : “Etat de délivrance et de libération par la dissolution du Moi individuel”.

(6) L’absence de dualité et de relativité.

(7) Ou Samsâra, cycle des naossance, mort, renaissance des humains dans l’ignorance de leur Identité véritable.

(8)  Vide de l’Esprit non modifié par le processus phénomènal.

(9) Vajra : le Diamant, symbole de ce qui est indestructible : la Vraie Réalité, la Vacuité. 

Vajradhara_L2012

Vajradhara, avec sa parèdre Samantabhadrī.

LA VIE DU PLUS GRAND YOGI TIBETAIN "MILAREPA, LA VOIE DU BONHEUR" SORTIE EN FILM

http://r-r-y-mougeot.wifeo.com/pensees-dun-sage-soufi.php