Yunusé

Yunus Emre1321 ?), réfugié en Turquie comme Rûmi et à son époque,

 vécut pendant l'époque seldjoukide et ottomane.

Il a, par sa sincèrité, son exemple, et ses poésies en langue vernaculaire 

imprégné le peuple turc d'une foi vivante.

Pendant des siècles, celui-ci maintint oralement

la mémoire d'une poèsie orale

où la mystique soufie  est poussée à son extrême.

Yunus1

Le destin des oeuvres de Yunus Emre est à rapproché

de celui de Maître Eckhart en France : 

usage de la langue du peuple,

paradoxes flamboyants sur l'Amour et sur l'Unité entre Dieu et l'homme. 

yunus-emre4

Les titres des poèmes parlent au Coeur du Fidèle d'Amour :

- Vois ce que l'amour a fait de moi.

- Tu ne peux être derviche.

- J'ai peur de mourir.

- Ces mots qui n'ont pas de sens.

- Que jamais ne sois sans amour.

- Cet athéisme plus profond que la foi.

- Demain est aujourd'hui pour moi.

- Je dis je et c'est un autre...

Voilà un authentique athée !

http://www.yunusemre.gov.tr/index.php/fr/ses-poemes

YunusEmréPoèmes

http://www.arfuyen.fr/html/ficheauteur.asp?id_aut=1138

Yunus-Emre-Brunnen_Wien-01

Il est contemporain de grands noms de la culture persane

comme Jalal Ud Din Rumi, qui, bien que vivant en Turquie,

écrivit essentiellement en Persan ou en Arabe.

LES DERVICHES TOURNEURS D'ISTAMBUL ET LE TOMBEAU DE RUMI :

http://vivrevouivre.over-blog.com/article-35349559.html

Propos sur le livre "Soufi mon amour" de Elif Shafak, écrivaine turque qui met en scène Rûmi et Shams :

http://vivrevouivre.over-blog.com/article-propos-sur-le-livre-soufi-mon-amour-de-elif-shafak-ecrivaine-turque-qui-met-en-scene-rumi-et-shams-65234098.html