"Kabîr (कबीर en hindi, en arabe kébir signifie « grand ») est un poète, philosophe, musicien, tisserand, réformateur religieux, à la fois hindou vishnouïte et musulman soufi(mais lié aussi au shivaïte Nath yoga et Gorakhnath, de l'Inde du nord ; probablement né de parents musulmans à Vârânasî (Bénarès) vers 1440 et décédé à Maghar en 1518. Sans doute illettré, il est considéré comme le père de la langue et littérature hindi... (il est le premier poète mystique à utiliser une langue vernaculaire indienne, les poètes n'employant alors que le sanskrit .

Kabir est vénéré par les hindous comme un saint hindou (un sage pour les sikhs aussi), et ses disciples actuels (25 millions d'adeptes dans le monde [6]) suivent le Kabir panth, ou « voie de Kabir » (Shirdi Sai Baba se déclara membre de cette tradition)." (Wikipedia)

Un lien pour ceux qui sont dans la filière de Fidèles d'Amour ( cliquez sur le lien subtitles pour voir les sous titres)

http://www.youtube.com/watch?v=6igYlWqhm-U&list=FL8yYTJlGVjJgcQ3jWakwtjA

Pour Kabir  la seule source de connaissance est l'expérience de l'Unité. Il en témoigne dans ses poèmes mystiques qui sont d'une telle beauté et si universellement vrais qu'hindous et musulmans se trouvent réconciliés dans leur révération commune pour lui :

Kabir

 

"Les braises ardentes du désir ce sont éteintes,

Et, grâce au Nom, mon coeur est débordant de joie !

Sur la terre et sur l'eau, le Seigneur est présent :

Où que tombe mes yeux, il est dans tous les coeurs !

Il est Lui-même l'auteur de sa propre adoration :

Si lel est ton destin, il sera tien, ô frère !

Et s'il t'octroie Sa grâce, tout te réussira :

Le Seigneur de Kabir est l'Ami du pauvre."

(p. 153)

Noël : au Coeur de l'hiver, la Lumière vient éclairer les
ténèbres...