Energies terrestres et célestes

22 juin 2018

Par le Feu : Création, Destruction et Résurrection

Le Feu, l’élément vivant, 

à l’Origine de la Création, de la Destruction

et de la Résurrection 

 

«  Ne comptez pas sur les explications ou sur les lectures,

elles ne serviront à rien

tant que le feu ne sera pas allumé en vous

pour vous faire vibrer, frissonner,

tant que le feu ne sera pas là pour faire de vous

un être vivant comme le soleil[1]»

Thérèse d’Avila déjà affirmait : « le monde est en feu [2] » ! 

 Volcan

La création et la destruction de notre univers

par le Feu de l’Energie-Amour

                Les Mythes de maints peuples vivant sur cette Terre nous parlent des « dieux », des « esprits » ou des « anges ».

Les « dieux », comme les « esprits », ce sont des Energies conscientes, et celles-ci agissent avec une précision si étonnante à travers un nombre indéfini de paramètres qu’elles laissent entrevoir l’Intelligence créatrice à l’œuvre dans cet espace-temps « n’ayant nulle part ni centre ni circonférence », selon le mot de Nicolas de Cues [3] qui se prévalait de la Docte Ignorance ! L’« Ignorance » étant «  le Feu (Igné) de l’Or en ce », décrypte la Langue des Oiseaux alchimique.

Les « anges » sont aussi des Energies conscientes vivant dans l’Harmonie universelle. De manière imagée, il est dit que les uns sont restés fidèles aux Lois naturelles qui régissent la Création, les autres non. Ceux-ci ont rompu son Harmonie en oubliant Sa Source.

Comment rendre compte succinctement de cette Création ?

« … Deux gouttes de Feu se détachent de la Toute Puissance Universelle… En tombant, le choc cosmique donne lieu au Magma fusionnant et bouillonnant.

Lentement, le Feu dévore et brûle ce Monde qui vientde se créer[4] »

Et qui connaît le début connaît la fin produira par le Feu, d’une manière ou d’une autre.

FeuGouttes

Huile sur toile de l’auteur.

Cette Cause des Causes, dans un élan d’Amour s’enroule sur elle-même [5]. Le Feu de l’Amour irradiant concentré en un Point infime (qui n’est point un point !) implose : Ommmm...

La déflagration se répercute en créant cet espace indéfini, vivant, insécable du temps qui lui est conjoint. Le mythe scientifique actuel parle du « big bang » !

Le Feu de l’Energie-Amour reste concentré au Centre de la Terre, en son cœur battant à son propre rythme. Il induit le retour inéluctable à la Source.

Tandis que la surface de la Terre, refroidie, permet l’apparition des formes vivantes des différents règnes qui seront détruits inévitablement à la fin des temps terrestres par le Feu apocalyptique pour être restitués à leur perfection originelle. De l’Incréé est manifesté le Créé qui, en ultime fin, retournera à l’Originel incréé, immaculé.

Sur ce plan, la destruction est en germe dès l’instant de la création et, faute de combustible nucléaire, notre Soleil s’éteindra dans 5 milliards d’années, le temps nécessaire pour que l’énergie produite en son centre remonte à sa surface, et la vie aura déjà disparu de cette Terre depuis longtemps… Le bouclier magnétique terrestre et la mince pellicule de l’écran atmosphérique protègent actuellement la Terre des rayonnements solaires mortels… à l’image de la mince pellicule d’intelligence qui retient l’homme au bord d’un comportement suicidaire ! En Lien avec l’Esprit et avec la Matière vivante, il pourrait connaître en vérité le macrocosme comme le microcosme, et accomplir sa vocation qui est d’assumer son évolution, d’accomplir le Passage de l’animal humain à l’Humain conscient … Pour cela, mettre en Œuvre l’Energie du Feu de l’Amour…

La création du quatrième règne humain

 Dans la Bible, le Livre de la Genèse conte la création du premier homme et de la première femme. Le Créateur plongea Adam dans un profond sommeil et, de la substance même d’Adam, créa Aîsha, sa compagne.[6] 

Aïsha, Ich est le Feu, et Isha est celle qui naît du Feu. Elle préexistait en Ich.

C’est pourquoi la voie de l’homme passe par la femme alors que la voie de la femme ne passe pas nécessairement par l’homme. Icha devient la réalité corporelle de Adamm, et met les enfants des hommes au monde. « Esch Me-Maïm : le Feu dans les Eaux : c’est ainsi que la Cabale définit Adâm », nous dit le kabaliste Carlo Suarès. Le Feu qui fait perdre les eaux à la femme… L’Energie de la procréation est le Feu, et il est une Force toujours neuve qu’il s’agit d’apprivoiser...

En cette fin de l’âge du fer, il arrive de plus en plus souvent qu’une grossesse non désirée soit remise en question pour toutes sortes de motifs que personne n’a à juger, puisque la liberté en est laissée à chacun par le Créateur. Il faut cependant  comprendre que « mettre en mouvement ce mouvoir cellullaire, ce feu en Action de Puissance Génératrice, et l’arrêter en “court-circuit”, c’est, dès lors qu’on y consent, faire œuvre de Mort, à contrario de l’Œuvre de Vie mise en mouvement. [7] »

L’ignorance n’est pas coupable, certes, mais la conscience doit mûrir pour que les Forces de Vie accomplissent leur œuvre. De plus, chacun a droit à l’erreur, chacun doit assumer les conséquences de ses choix, et personne n’a à juger quiconque. Les législations humaines, quelles qu’elles soient, sont faillibles et il est bien difficile à une société de laisser chacun dans sa liberté de conscience sans être ni répressif ni permissif.

Le respect de la vie est très important, dès la fécondation ; chacun doit être laissé libre de ses choix mais devra en assumer les conséquences... Les rapports sexuels occasionnels, sans conscience véritable de la juste fonction de la sexualité ne sont d’aucun profit, et même souvent pires par leurs conséquences subtiles :

«  Tous ceux qui ont étudié la question de la sexualité, les psychologues, les psychiatres, les sexologues, n’ont jamais découvert ce qui se passe dans le domaine subtil, éthérique et fluidique pendant l’acte sexuel. Ils savent qu’il se produit des excitations, des tensions, des émissions, et ils les ont même classées. Mais ce qu’ils ne savent pas, c’est que, quand il s’agit de sexualité purement physique, biologique, égoïste, il se produit dans le plan subtil toutes sortes d’éruptions volcaniques qui se manifestent par des formes grossières, des émanations très épaisses avec des couleurs ternes, brouillées, ou le rouge domine, mais un rouge sale... [8] »

Cette ignorance des énergies subtiles est la cause de maints déséquilibres et de maintes maladies... Mais aussi la haine du corps qui entraîne parfois le refus du pulsif naturel. La volonté mentale d’une liberté contre-nature où l’on se conduit à sa guise sans respect aucun des Lois Divines est aussi dommageable.

 Cependant : « Quand la chair s’unit à la chair et quand la chair vénère la chair, l’ignorant ne voit là que débauche et concupiscence. Il ne voit pas que le feu de la chair est de même nature que le feu de l’esprit, il ne voit pas non plus que le feu de la chair alimente le feu de l’esprit et est alimenté par lui. [9] »

Revenir au Naturel est souhaitable pour parfaire la Vie... en ayant conscience que la gestation demande à être vécue avec beaucoup d’attention... Il y a une sexualité naturelle qui n’est en rien un obstacle à la chasteté, à la Virginité véritable, et qui n’est en rien un péché ! La Virginité physique est tout à fait secondaire. Le désir d’enfant est naturel chez l’humain, contre-carré parfois par des problèmes psychologiques, des impossibilités physiques ou par de graves maladies... Mais la Nature a ses raisons au-delà  souvent de nos désirs et de nos compréhensions...

Le Feu de l’Energie Amour

Il y a eu longtemps, et maintenant encore peut-être, des adorateurs du Feu. Une idole n’est qu’une image de Dieu à la mesure de celui qui pratique son culte. Le Bouddha, refusant de porter du bois sur les autels, déclara aux Brahmanes adorateurs du feu :

« Je n’envoie pas de bois pour le feu des autels.

J’allume une flamme en moi-même

 mon Cœur est l’Autel

la Flamme Est l’Ego Maîtrisé. »

Nous devons la vie au feu du soleil… Le Soleil est un Être Vivant ! Aïvanov enseignait le Surya-yoga, le Yoga du Soleil qui nous relie au divin :

«  En pratiquant le Surya-yoga, vous vous liez à la puissance qui dirige et anime toutes les planètes du système solaire (...) Aucun livre ne peut vous donner ce que le soleil vous donnera si vous apprenez à avoir avec lui des relations correctes.  (...) Pour que les liens se tissent, (entre vous et le soleil) vous devez apprendre à le regarder consciemment : c’est alors qu’entre lui et vous commencerons à circuler des ondes qui créeront des formes, des couleurs, un monde nouveau.[10] »

Le Soleil est la Porte d’un Passage… Qu’est l’Homme Réalisé ? Enfanté par le Feu, il est fécondé par l’Eau dans l’Alchimie de l’Eau et du Feu… Ainsi naît le dieu personnel..., par la mort à soi-même avant que de mourir, et la Résurrection, la Vie Ressuscitée.

 

Soleil

 

La Pâque chrétienne est la fête de la Résurrection du Christ.

Symboliquement, le Phénix, oiseau mythique, renaît de Ses cendres... D’origine éthiopienne, le Phénix se retrouve dans les croyances des Egyptiens, des Taoïstes, des Soufis... « Cet oiseau magnifique et fabuleux se levait avec l’aurore sur les eaux du Nil, comme le soleil ; la légende le fit se consumer et s’éteindre comme le soleil, dans les ténèbres de la nuit, puis renaître de ces cendres[11] »

Les chrétiens, catholiques et orthodoxes, ont fait du Phénix le symbole de la résurrection du Christ au Moyen Âge. Ils marquent par la cérémonie des cendres le fait que leur véhicule terrestre sera réduit en cendres, retournera à la poussière, pour ressusciter pour ressusciter plus Vivant que jamais, mais vidé de tout le mental dévié inutile.

Phénix

Alors, faire le Vide ! Le vide des habitudes et des conditionnements, le vide des mots inutiles et des pensées stériles, le vide des questions oiseuses et de tous les pourquoi ? Le vide du pour et du contre, du oui et du non, du plaisir et de la douleur, du permis et du défendu, de l’attachement et du détachement, de l’esclavage consenti et de l’esclavage subi, des petits riens et des grands touts... Et en Conscience de tout cela, le Vide du vide... Tout cela est devenu cendre... Et le Phénix renaît de ces cendres ! 

Destinée : De la Voie descendante à la Voie ascendante :

http://uniteterreciel.canalblog.com/archives/2014/04/19/29627781.html

*** 

[1] - Omraam Mikhaël Aïvanhov, Les secrets du livre de la nature, Izvor 216, Provesta France, 1984,  p. 108-109.

[2] - Cité par Jacques Arnaud, La marche à l’étoile, Albin Michel, 2006, p. 61.

[3] - De la Docte Ignorance, 1440.

[4] - Karuna Platon, L’Instruction du Verseur d’Eau. Moyen de Communication Inter-Planètaire, Les Editions de la Promesse, 2000, p. 24.

[5] - Voir : la cosmogonie des Peuls du Mali : « C'est donc par un cercle que l'on peut figurer le monde en gestation dans la pensée de Dieu, car le cercle symbolise également le “dezo”, la matrice en laquelle se forme l'enfant dans le sein maternel. C'est d'ailleurs par un “point”, une petite boule (kuru), que Dieu se manifeste en s'amassant dans le vide (kandalo) initial, y devenant le “ni”, âme et souffle vital de toutes choses. Mais c'est en s' “encerclant”, c'est-à-dire en tournant autour de lui-même qu'il a crée la vie. Le cercle figure donc l'esprit divin inconnaissable, dans sa perfection la plus absolue.[5] » - Garay, S. de et Zahan, D., « Un Enseignement donné par le Kerno », in Systèmes de Signes - Herman, 1978, p. 1968.

[6] - Carlo Suarès, La Kabale des Kabales. La Genèse d’après la tradition ontologique. (Genèse II 21-22).

[7] - Se reporter à : Platon le Karuna,  Le secret de la roche aux 9 marches, LesEditins de la Promesse, 2008 : chap. « Lectures et notes sur Lucifer ».

[8] - Omraam Mikhaël Aïvanhov, La force sexuelle ou le dragon ailé, Izvor 205, Provesta France, 1985, p. 25-26. Cité par Georg Feuerstein, La Vie et l’Enseignement d’Omraam Michaël Aïvanhov, Provesta, 1996, p. 248.

[9] - L’Apocalypse de Dydime Judas Thomas, Editions Raphaël de Curtis, 2017, p. 4 (18).

[10] - Vers une civilisation solaire, Izvor 201, Provesta France, 1981, p. 29-30. Cité dans, La Vie et l’Enseignement d’Omraam Michaël Aïvanhov, op. cit., p. 221.

[11] - Dictionnaire des symboles, op. cit.


13 juin 2018

Pédagogie, de l'Altérité et de la Coopération, par AlterCoop

Yvan banner-module4

Programme du Module 4 de la Pédagogie 
de l'Altérité et de la Coopération 

Du 21 au 23 juin 2018
Forum 104 – 104, rue de Vaugirard – 75006 Paris

Conférence introductive 21 juin (soirée) : Abdennour Bidar (fraternité, altérité, spiritualité).

Titre : La coopération en pratique

Thématique : Comment les organisations s'y prennent-elles pour mettre en pratique la coopération?

Quelles transformations personnelles pour quelles transformations sociétales ?

La coopération en pratique : pièges et solutions. Apports, mises en situation et pratiques de coopération, gouvernances, expériences d’Intelligence Collective.

» Ivan Maltcheff : les apprentissages des agoras intérieures et extérieures. Comprendre les rouages des processus de transformation individuels et collectifs.

»  Denis Cristol: transformer des services publics en e-communauté innovante, coopérative. 

»  Jean-Michel Cornu : la coopération et les outils numériques. 

Michel Briand : les apports d'un universitaire et de nombreuses expériences coopératives. »  Université du Nous : 

Lydia Pizzoglio et Guillaume Dorvaux : Gouvernance partagée de l’outil à la posture. 

» Christine Marsan : les particularités de la coopération : quand, comment, avec qui, dans quelles conditions coopérer ? Existe-t-il des pré-requis, des conditions, des précautions ?

• La fraternité du Forum 104 : engagement et spiritualité au service de la transition. 
• Expérience sensible : Cécile Bercegeay Wutao©

Fil rouge et processus assuré par Christine Marsan. Co-facilitation avec Isabelle Meiss. Facilitation graphique : Sushila Dahan.

Notre exploration au pays de la coopération est un cursus en 7 modules
ET accueille à chaque étape de nouvelles personnes qui nous rejoignent 
pour un ou plusieurs modules. N’hésitez pas, monter dans le bateau.

Dispositif pédagogique global :

Dans chaque module, des méthodes et des outils d’Intelligence Collective, de gestion des conflits, de créativité et de médiation seront expérimentés.

Le fil rouge pédagogique est assuré par Christine Marsan, présente et intervenante dans chaque module.
 

forum104

Forum : 104 rue de Vaugirard, Paris 6ème.

Informations pratiques :

Soirée conférence avec Abdennour Bidarjeudi 21 juin : 19h30 – 22h00.
Horaires du module : 9h00 – 22h00 le vendredi 22 juin. 9h00 -17h00 le samedi 23 juin.
Pique-nique prévu : chacun apporte son repas pour les repas de midi.

Lors de votre inscription, nous vous remercions de bien vouloir appliquer le tarif qui vous correspond, en conscience. Notre équilibre économique en dépend et nous cherchons à valoriser nos intervenants et nos partenaires. 

Informations et inscriptions : cliquer ici
Inscription : ici

logo1

Les images des modules :

Un journal vivant pour rendre compte de ce qui s’est passé durant le module 1 :

sentipensants.org/2018/02/02/journal-vivant-altercoop-une-experience
-initiatique-de-la-fraternite/

"L'art de l'intelligence coopérative", par "Ecole Nature et savoirs", stage avec Eric Julien et ChristineMarsan.

Posté par regor mougeot à 21:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

11 juin 2018

Poème :"Les onagres" (fleurs magnifiques, mais aussi ânes sauvages et catapulte!)

Les onagres

 

Onagre1_

Hier soir, elles se sont ouvertes à la nuit,

Ces quatre fleurs d’onagre au jaune resplendissant.

Le soleil brûlant du jour les ennuie,

Elles sont comme des soleils s’ouvrant

Aux doux rayons de la lune, de cet astre naissant.

Onagre 3

 Humbles corolles translucides et diaphanes,

Au soleil de midi, bien vite, elles se fanent.

Comme le font les lucioles, elles éclairent la nuit

Du pèlerin qui s’égare et qui flâne

Loin des cités désertes qui sécrètent l’ennui.

 

Elles remplacent les étoiles que les nuages oblitèrent

Orgueilleuses et timides, elles jaillissent de la terre,

Pour s’éteindre avant la fin du jour,                                                                     

Laissant place à leurs sœurs qui espèrent

Vivre comme elles une seule nuit d’amour. 

Onagre4

Buvez la rosée du matin dans les calices de soufre

Que sont les onagres, fleurs rustiques et fragiles.

Elles voyagent sans peur avec le vent qui  souffle,

Témoignent d’une beauté éphémère, loin des villes

Où triomphent d’autres fleurs plus serviles.

 

 Une seule nuit suffit pour combler leur attente.

Fugitives et discrètes, elles sèment à tout vent

Pour embellir les talus et les sentes

Des fleurs pareilles à elles,  combien douces et patientes.

Et pourtant, mauvaises herbes aux dires des ignorants.

Onagre2  

Je suis l’onagre libre et sauvage

Onagre

Qui fuit dans les bois, dans les champs…

La folie de vivre, seule, rend l’homme sage

Qui vit selon une nature que point il ne ravage

Comme tant d’humains  qui craignent le vivant.



 

 

 

Exergue :

 

Ânes civilisés, retrouvez vos ancêtres !
Honnis soient les « onagres [1] » du Moyen Âge

Inventés par les bretteurs et les reîtres

Qui, contre leurs voisins, toujours enragent,

Et mènent partout des guerres folles et traîtres.

Catapulte 


[1] -Les « onagres » sont aussi des catapultes ! Mais les fleurs « onagres » sont des catapultes qui vous propulsent du « sens » à l’essence !

 L'Ivresse des Fous d'Amour, en Iran ancien et ailleurs. L'Ivresse des Fous d'Amour, en Iran ancien et ailleurs, suite.

Yunus Emré, le plus grand poète soufi de langue turque

 

07 juin 2018

"Compostelle, le chemin de la vie", un film magnifique de Freddy Mouchard

Freddy Mouchard, venu présenter son film à Brétigny-sur-Orge (91)

s'est révélé un véritable pèlerin de Saint-Jacques

en témoignant de ses choix, de ses convictions

et  des richesses découvertes en 3 années de tournage. 

Il est chaleureux, convaincant et vrai...

 

sam_0664-bis

"Freddy Mouchard organise sa vie professionnelle autour de la réalisation de films de commande et de documentaires de création. Il collabore avec l’agence digitale IMALOAD comme réalisateur et directeur artistique. Il vient de terminer le film documentaire."

(COMPOSTELLE, Le chemin de la vie)

"UN FILM QUI PORTE UN REGARD DE TOLÉRANCE

ET D’OUVERTURE SUR LE MONDE"

 

154486

"Le pèlerinage de Compostelle est une expérience qui attire de plus en plus de personnes. Le pèlerin est amené à dépasser ses limites, à se confronter à lui-même et à son environnement. Les épreuves sont physiques, mais surtout psychologiques.

Le réalisateur a suivi pendant 3 ans le parcours de plusieurs pèlerins. Aucun de leur chemin n’est identique. Étape après étape un nouveau rythme de vie s’installe offrant de nouvelles perceptions. Le contact répété avec la nature, les éléments et les autres pèlerins replace chaque personnalité sa à juste place. L’alchimie du chemin opère peu à peu.

Quand le pèlerin arrive enfin au terme de son périple, au cap Finistère, il brûle ses anciens vêtements face au soleil couchant. Le vieil homme disparaît pour faire naître l’homme nouveau..."  

https://compostelle-lefilm.com/

400px-Stjacquescompostelle

 

"Quelle était votre intention de départ ?

Au delà du déplacement physique, Je voulais explorer le voyage intérieur de celui qui marche sur une longue période. L’être humain qui arrive au terme de son pèlerinage n’est plus le même que quand il est parti. Comment ce changement s’opère-t-il ? Comment la perception du monde se modifie-t-elle ? Le pèlerin traverse le monde à son rythme et le redécouvre. Il reprend contact avec l’autre parti de lui-même souvent oubliée dans notre mode de vie contemporaine." 

(COMPOSTELLE, Le chemin de la vie)

170px-Entrée_à_Saint-Jacques-de-Compostelle

Compostelle : Composte-Stellaire, décrypte la Langue des Oiseaux alchimique !

Le symbolisme du 5 et de la Grande Etoile chez les Peuls du Mali.

Et voilà qu'arrive sur le dernier numéro de La Vie, cette annonce !

StJ

Musiques médiévales. Créations

"Chante en jubilant"

Cum jubilo

« L’expression d’une âme épanouie dans la joie » Saint Augustin

 "En 2018, année anniversaire des 20 ans de l'inscription des Chemins de St-Jacques patrimoine sur la liste du Patrimoine Mondial de l'Unesco, Cum Jubilo sera en tournée sur des lieux prestigieux des routes de Santiago avec le programmeréférencé sur le site de l'ACIR Compostelle :

      E ultreia ! Jacob au-delà des mers

 Chants et récits de Compostelle:

- Codex Calixtinus

- Cantigas  (avec les harpes de Carole Matras)

- Campus stelle, création 2015 de Michel Sendrez

  sur des paroles basques de Pantxoa Etchegoin..."

Samedi 9 juin à 21 h : VEZELAY - Cité de la Voix. Basilique Ste-Marie-Madeleine

Samedi 28 juillet à 21 h : POITIERS  Eglise St-Hilaire

Itinérance - manifestations diverses autour de la fête de saint Jacques

- visite guidée de l'église St-Hilaire à 16h - conférence à 17h."

(https://www. cumjubilo.com/ )

04 juin 2018

Le Culte du Soleil, ancestral, est toujours vivant!

La Tradition du Culte de l’Etoile solaire

est toujours vivante...

L’Humain reste conscient d’être... une Etoile !

Sirius_A_and_B_Hubble_photo

Pour Omraam Mikhaël Aïvanhov, le Grand Maître de la Loge Blanche, notre Soleil est à l’origine de toutes les religions, puisqu’il est celui qui permet la Vie sur Terre et qu’il est apparu bien avant les humains. Il a vu naître la première algue verte, la spiruline…

Le chaman toltèque Miguel Angel Ruiz, après une expérience de mort imminente alors qu’il était chirurgien, a fait retour à la tradition de ses ancêtres. Il nous parle de ce lien particulier que nous tenons avec le soleil : « Chaque être humain possède une fréquence de lumière qui existe continuellement dans le soleil. Celle-ci est constamment reliée à la Terre, comme une rivière. (...) Tous les humains habitants le système solaire sont constitués par son énergie, chaque goutte de sang que tu as, chaque plante que tu vois, chaque air que tu respires et chaque sentiment sont imprégnés de la conscience solaire[1] »

1a82d9_268dd0b39f3b48c3b3f70b9749ef0c2d~mv2

Chez les Kogis de Colombie, le Sage s’appelle « Mamu » qui signifie Soleil ! 

L’Humain est une Etoile :

L’un des textes des pyramides de l’Ancienne Egypte nous dit :

« Tu auras ta place au Ciel parmi les Etoiles du Ciel car tu es une Etoile. »

Et la Langue des Oiseaux alchimique le confirme en décryptant : « Estoile en vieux français : Es-Toi-El , Tu Es Etoile [2]» 

Tarot-Etoile-XVII

- L'Etoile XVII

Léonard de Vinci, se reportant a représenté le célèbre « L’Homme de Vitruve » dans une étoile : 

« Le centre du corps humain est en outre par nature le nombril chez un homme sur le dos, mains et jambes écartées, et que l'on pointe un compas sur son nombril, on touchera tangentiellement, en décrivant un cercle, l'extrémité des doigts des deux mains et de ses orteils. Mais ce n'est pas tout : de même que la figure de la circonférence se réalise dans le corps, de même on y découvrira le schéma du carré. Si en effet mesure est prise d'un homme depuis la plante des pieds jusqu'au sommet de la tête et qu'on reporte cette mesure sur la ligne définie par ses mains tendues, la largeur se trouvera égale à la hauteur, comme sur les aires carrées à l'équerre. [3] »

 260px-Da_Vinci_Vitruve_Luc_Viatour

L'Homme de Vitruve. Léonard de Vinci. 

A noter que le nombril est pratiquement le Centre énergétique du corps humain, le hara des japonais, le 3ème chakra Manipura sur le parcours de la Kundalini-Shakti montant dans la colonne vertébrale du yogi.

Jacques Brel, dans son célèbre poème, voulait s’écarteler pour « atteindre l’inaccessible étoile » ! « In-acccessible » ! Elle n’est accessible que par l’Intériorité... Pour cela, ne pas se perdre dans l’extérieur des quatre directions terrestres, mais pénétrer au Centre de la Croix, le Point Cinq... S’ouvrir à la Cinquième Dimension, à la Quintessence et l’Etoile à 5 branches [4] est incluse dans le Pentacle.

L’Homme qui atteint Ses Profondeurs est une Etoile. François d’Assise parlait de « Frère Soleil », lui qui continue, avec Dame Claire, son Chemin dans le Champ des Etoiles, comme nous le révèle Platon le Karuna qui entendit son Dire :             

« … Savez-vous, ô mes Frères,

que nous sommes ensemble,

Dame Claire et François,

dans un Espace de Lumière

qui chemine vers une zone

de Clarté Incandescente… »

( Platon le Karuna,  Les Sons de Dieu, p. 43)

Voir : 
Frère François et Dame Claire, un couple mystique exemplaire, alchimique… comme Jésus et Marie-Madeleine, et d'autres….

2014062507263719580

 La Chanson du Soleil et la Musique des Sphères

Dans La Chanson du Soleil, l’astrophysicienne Sylvie Vauclair nous dit : « Depuis peu les astronomes ont découvert la “chanson du soleil”, signature personnelle de notre étoile. Le Soleil vibre, comme un gigantesque instrument de musique. Les sons qu’il émet ne parviennent pas jusqu’à nous, car l’espace est quasiment vide et les ondes sonores ne peuvent s’y propager. De toute manière, ces sons sont inaudibles à l’oreille humaine. Mais les vibrations qu’ils provoquent se transforment en variations de lumière que les instruments modernes savent détecter et analyser. [5] »

Mieux encore, la sonde Ulysse a montré que le Soleil fait danser la Terre ; les sons générés au plus profond du Soleil font trembler et vibrer la Terre au diapason ! Mirages des scientifiques qui s’enferme dans les limitations de leurs certitudes ! Une autre oreille bien plus subtile ne demande qu’à s’éveiller, et tout nous est donné pour cela lorsque le mental humain se ferme pour laisser place à l’Ecoute du « Penser » de Dieu...

Et ces Sons inaudibles à l’oreille ne le sont pas aux sens subtils du Yogi ! Milarepa, le Yogi tibétain, à l’écoute du son inaudible, n’entendait-il la chanson du Soleil ?

Milarepa_statue

 Une statue de Milarépa auNépal.

« Vêtu de coton blanc, il chante, la main placée derrière l'oreille

à la façon des bardes de l'école Kagyüdpa »

Les Anciens parlaient de « la musique des sphères »… et certains prétendent enregistrer actuellement la musique de chaque planète inaudible à notre oreille [6]. Mais ce ne sont sans doute que des illsions !

Mâ Ananda Moyi, une Avatar indienne, n’a-t-elle pas dit : « C’est la même mélodie qui emporte le monde entier  [7] » ! Entendez, tous les Univers…

Regarder le Soleil en face :

En cette fin de l’âge du fer, l’ultime des heures qui sont les heures les plus noires de l’humanité, la voie ascendante de tout cheminement initiatique sérieux commence jusqu’à ce que, symboliquement, « l’Aigle » puisse voir le Soleil de la Vérité en face et que s’ouvre alors la possibilité d’une Nouvelle Naissance.

Subjuguée par l’extraordinaire beauté de notre Univers, Dominique Galibert, après avoir décrit la fabuleuse épopée de la Création, écrivait : « Mais ce qui me stupéfia le plus et porta mon ravissement à son comble, c’est de découvrir que l’Univers était une sorte de jardinier tenace, d’une ténacité de plusieurs milliards d’années ; un jardinier inventif aussi. Dans le jardin, trop rudimentaire à son début, des semis, puis des germinations de galaxies s’étaient alors produits préparant des floraisons successives d’étoiles... Nous portions en nous-mêmes les atomes créés au cœur  des étoiles nées et mortes avant le soleil. Nous étions donc enfants des étoiles bien avant que naquit le Soleil après 10 milliards et demi d’années. Je réalisai que nous étions, au bout de quinze milliards d’années d’histoire cosmique, le centre de son jardin, c’est-à-dire la réalisation la mieux aboutie, en quelque sorte la plus belle fleur. [8] »

Mais, au vrai, le soleil n’est que l’hologramme du véritable Soleil, comme l’expérimentent ceux qui pratiquent le surya-yoga, le Yoga du Soleil… et les adorateurs du Soleil ne sont pas sans savoir que le Soleil de tous les soleils ne fait pas d’ombre… Seul l’Aigle peut voir le Soleil de la Vérité en faceCe flamboiement d’Energie extraordinaire, les Anciens le voyaient ; ils n’adoraient pas le soleil mais l’Energie de Vie qui jaillissait, qu’Il produisait et était Un avec Lui, et donc avec Tout  l’Univers...

Ce flamboiement d’Energie extraordinaire, les Anciens le voyaient ; ils n’adoraient pas le soleil mais l’Energie de Vie qui jaillissait, qu’Il produisait et était Un avec Lui, et donc avec Tout  l’Univers... 

Hésychias le Sinaïte, moine du Mont Sinaï, disait : « Celui qui fixe le soleil en aura nécessairement les yeux irradiés. Pareillement, celui qui ne cesse de s'enfoncer dans l'atmosphère du cœur ne pourra qu'être illuminé. La pratique avisée de la tranquillité du cœur découvrira la vision d'un abîme vertigineux ; le cœur en repos entendra de Dieu des choses extraordinaires. [9] »

Quelle merveille ! Quel épanouissement possible à travers cette expérience ! «  S’épanouir, c’est trouver sa Juste Place, c’est rencontrer son vrai Soleil... [10] »

 SAM_8775 

Le Soleil est un Être Vivant !

Aïvanov enseignait le Surya-yoga, le Yoga du Soleil qui nous relie au divin :

«  En pratiquant le Surya-yoga, vous vous liez à la puissance qui dirige et anime toutes les planètes du système solaire (...) Aucun livre ne peut vous donner ce que le soleil vous donnera si vous apprenez à avoir avec lui des relations correctes.  (...) Pour que les liens se tissent, (entre vous et le soleil) vous devez apprendre à le regarder consciemment : c’est alors qu’entre lui et vous commencerons à circuler des ondes qui créeront des formes, des couleurs, un monde nouveau[11] »

A propos de la Communion du Pain et du Vin consacrés par le prêtre chrétiens, Aïvanhov, enseigne : « Le pain et le vin sont deux symboles solaires. Il ne s’agit donc ni du pain physique ni du vin physique, mais de deux propriétés du soleil : sa chaleur et sa lumière qui créent la Vie. Or sa chaleur, c’est l’amour, et sa lumière c’est la sagesse. Jésus voulait dire :“Si vous mangez ma chair – la sagesse- et si vous buvez mon sang – l’amour- vous aurez la vie éternelle”. [12] » Le Christ se manifeste aux terriens d’abord par le soleil, mais il est Fils de Dieu et deuxième personne du Saint-Esprit.

Si la Vierge Marie est dite « lunaire » et le Christ « solaire », en réalité les deux forment une Unité, tout comme le Hatha-Yoga unit Soleil-Lune. L’alchimie aussi réunit le soleil et la lune.

« Ceux qui font du Hatha-Yoga apprennent par les postures à se mettre en communication avec le soleil et la lune et à se nourrir en “harmonique” cosmique : HA = soleil, TA = Lune.[13] » Si ils sont conscients de cette possibilité...

Le culte du soleil et de la lune a été, et est toujours très répandu chez de nombreux peuples.

A Cusco, au Pérou, les ruines grandioses de Sacsayhuaman sont la tête du puma, animal sacré des peuples indigènes d’Amérique du Sud. Elles surplombent la ville qui est le corps du puma ; la tour Mayucmarca, qui en était l’œil, n’existe plus ; elle a été rasée par les conquérants. Les portes en forme de trapèze indiquent que ce lieu était la propriété de l’Inca, le sceau de son pouvoir. Le 24 juin, à l’Inti Raimi, la fête du Soleil, se tiennent là encore les cérémonies traditionnelles. Celui qui incarne l’Inca porte sur sa poitrine le symbole du soleil et tient en main le sceptre en forme d’épi de maïs. [14]

Cuzcojpg

Le chaman équatorien Atawallpa Makarios Oviedo écrit, dans "Les Marcheurs de l'Arc-en-ciel", que le Wakakue est un sage qui fixe le soleil et qui parvient ainsi à connaître « les secrets de la transmutation et ceux de la connaissance supérieure ».

Le Wakakue se traduit par « Celui qui regarde le soleil ». Il le regarde, le fixe sans ciller. Ce sont les Fils du Soleil qui « veulent être comme leur père : brillants, lumineux, transparents, fulgurants dans chacun des actes de leur vie. En regardant le soleil nous prenons de sa connaissance et nous nous remplissons de son énergie. Nous devenons altiers et irradiants comme le Seigneur Lumineux, et là nous pouvons voir. Le soleil est la Lumière Sacrée retenue dans la matière ; de lui provient l'ordre divin, il est la fontaine de la vie éternelle... [15] »

Ces chamans savent que la lumière est une onde vibratoire constituée d'énergie très éthérée qui ne peut être observée que par des êtres  lumineux, les "Fils du Soleil" entrant dans l'espace sublime de l'Amour Cosmique rayonnant et irradiant...

Cela ne relève pas du phénomène, mais du Noumène, des Energies subtiles invisibles aux yeux de chair actuels...

Ce flamboiement d’Energie extraordinaire, les Anciens le voyaient ; ils n’adoraient pas le soleil mais l’Energie de Vie qui jaillissait, qu’Il produisait et était Un avec Lui, et donc avec Tout  l’Univers... Cela ne relève pas du phénomène, mais du Noumène, des Energies subtiles invisibles aux yeux de chair actuels... 

« Soyez libres, libres... Dirigez vos âmes vers sa Vie-Soleil...[16] »

Voilà, c’est le Signe avant coureur du Nouvel Âge d’Or qui s’ensemence dans la souffrance... Mais les douleurs ne sont pas souffrance et n’ôtent rien à la Joie immense et intarissable de qui VOIT... L’ère du Verseau en sera le berceau...

Pour passer le Pont périlleux, pour renaître de ses cendres et voir le Soleil de la Vérité en face, il convient de savoir que le Véritable Soleil n’est pas celui que nos yeux de chair voient !

Fixer le soleil sans ciller plonge dans un Etat extraordinaire ! L’intensité de sa Lumière passe à travers le corps pour se répandre dans l’Univers. La Lumière se projette dans l’Espace et pénètre l’Être intérieur ...

Un yogi témoigne : « Par un matin froid et ensoleillé, alors que le Ciel était encore constellé d’étoiles, des soleils analogues au nôtre dont la vision ouvre sur l’univers, l’atmosphère froide et ensoleillée était propice à l’expérimentation. Le Soleil était vivant, d’un blanc éclatant... Je m’arrêtais souvent pour cligner des paupières, et je compris qu’Il me remerciait de lui avoir renvoyé la Lumière de ma  Terre ! Oui, le Soleil est vivant, intelligent et Il parle, et j’ai compris Son message. Oui, les Anciens savaient pourquoi ils adoraient le Soleil, et plus encore... »

«  S’épanouir, c’est trouver sa Juste Place, c’est rencontrer son vrai Soleil, c’est aussi éliminer tout désir d’envie, de jalousie, de comparativité, car on ne peut s’épanouir si l’on se met à la place d’un autre... ou si l’on veut accaparer quelque chose qui n ‘est pas à soi, qui n’est pas soi... [17] »


[1] - Voir, sur le blog http://kathy-dauthuille.fr/  l’article « Culte solaire dans les diverses traditions ».

[3] - Vitruve - 90-20 av. J;-C.,De architectura.

[5] - La Chanson du Soleil, Albin Michel., p. 11.Voir : - DE LA MUSIQUE DES SPHERES A LA SYMPHONIE DES NOMBRES PREMIERS

[6] - téléchargement : Jupiter, Io, Uranus , Miranda, Neptune, Saturne, Encelade, Titan, Terre 1, Terre 2 sur : http://blog.syti.net/index.php?article=101

[7] - Cité dans Le Grand Vide, Edition Rafaël de Surtis, 2012, p. 61.

[8] - Dominique Galibert, Le Livre de Chair, Edition Odette Galibert, Maison Sainte Claire, 12200 Villefranche de Rouergue, 2011, p. 47. Voir Extraits sur la Résurrection, le Cosmos, la Vie, de : "Le livre de chair" de Dominique Galibert

[9] _ Citation tirée des textes de "Hésychias le Sinaïte" que l'on trouve aussi dans la Grande Philicalie des Pères Neptiques. Il y a de multiples traductions et elles qui ne sont pas toutes "égales en valeur"!

[10] - Karuna Platon, Les Chevaliers d’aujourd’hui. Les Chevalier de Demain, Editions de la Promesse, 2000, p. 160.

[11] - Vers une civilisation solaire, op. cit, p. 29-30. Cité dans, La Vie et l’Enseignement d’Omraam Michaël Aïvanhov, op. cit., 221.

[12] - Omraam Mikhaël , vers une civilisation solaire, Izvor 201, Provesta France, 1981 p. 141. Cité par Georg Feuerstein, La Vie et l’Enseignement d’Omraam Michaël Aïvanhov, Provesta, 1996, p. 181.

[13] Karuna Platon, L’Instruction du Verseur d’Eau, Editions de la Promesse, 2000, p. 197.

[14] - Cuzco est en lien, avec la constellation du maïs. Voir le site http://soleildesandes.over-blog.com/

[15] - http://kathy-dauthuille.fr/  l’article « Culte solaire dans les diverses traditions ».

[16] - Karuna Platon, Le secret de la roche aux 9 marches, Editions de la Promesse, p. 68.

[17] - Karuna Platon, Les Chevaliers d’aujourd’hui. Les Chevaliers de demain, Les Editions de la Promesse, p. 160.

Les Yézidis d'Irak, victimes perpétuelles des génocidaires.

Les hommes archaïques, de tradition orale, avaient-ils découvert la précession des équinoxes ?

 


02 juin 2018

"L'Apocalypse" de Didyme Judas Thomas, suivi de 3le Fruit de l'Amandier"

Deux textes attribués à Didyme Judas Thomas,

le "Jumeau" du Christ,

"le Christos indien"

évangélisateur de l'Inde.

Cet article fait suite à :

L'Apôtre Thomas a aussi évangélisé la Chine : en témoignent les sculptures du "Mont du Prince Duc" près de Lianyungang en 68-70.

Article d'ailleurs contesté par un commentaire signé d'un pseudonyme.

Apocalypse1

Apocalypse2 copie

 " On ne connaît rien de l'auteur de l'Apocalypse de Didyme Judas Thomas, si ce n'est qu'il se réclame de cette succession apostolique indienne qui est si originale, comme porteuse d'un christianisme de grande justesse..." (Tau Sendivogius, Patriarche, p. 45) 

Tout le texte témoigne du fait que la Matière est Une avec l’Esprit... Didyme Judas Thomas, le Frère Jumeau du Christ, dénonce déjà dans son Apocalypse, ceux qui œuvrent à rompre l’Unité :

« Qui oppose la chair à l’esprit travaille contre la chair et travaille contre l’esprit. Défie-toi donc toujours de ceux qui, ayant laissé l’esprit de division s’emparer de leur quête, œuvrent pour celui que nous nommons Diabolos, parce que de un il fait deux, là où de deux il ne fallait faire qu’un. [1] »

« Si l’humain ne se développait que par la moitié de lui-même, c’est-à-dire seulement par sa partie humaine, sans accéder à ce qui de lui est Eternel, il serait, dans  le temps, absorbé, résorbé par “ce qui le précède” (les règnes qui l’ont précédé)... » (Karuna Platon, Les Chevaliers d'Aujourd'hui. Les Chevaliers de Demain, Les Editions de la Promessep. 210)

Il est possible de dire aussi qu’il est « une bête », sans donner à ce mot un sens péjoratif. Ce que fait Didyme Judas Thomas dans le texte de son « Apocalypse ». La bête, le serpent-dragon représentant les énergies telluriques n’est pas à tuer. Saint Michel ne tue pas la bête, il la maintient à sa juste place, sauf dans quelques représentations déviées, hélas. L’erreur atteint son apogée avec la bête de l’Apocalypse, dont le sens n’a pas été compris !

La « bête » humaine a à connaître les règnes précédents dont elle est issue... « N’écoute pas ceux qui disent que l’Ennemi est ce serpent ou dragon que par mépris ou pour effrayer ils appellent la bête Car cette bête n’est pas autre que notre compost. Ceux-là veulent tuer la bête pour rendre stérile notre terre, ils s’acharnent sur son corps pour rendre vaine notre quête de lumière. [2] »

 L'Apocalypse couvre 14 pages. Vient ensuite

Le fruit de l'Amandier transcrit par sa disciple 

Manashar la pauvresse rapporte ce que lui dit Didyme Judas Thomas lorsqu’il lui apparut : « ... je te livre ici les paroles de celui qui, entré dans la chambre nuptiale, enseigne à qui l’écoute le chemin qui mène au fruit de l’amandier. » Ces paroles sont donc celles du Christ.

« Laisse moi te parler des quatre animaux qui entourent le fruit de l’amandier céleste, et laisse moi te parler des 9 échelons de l’échelle qui te mènera jusqu’à lui.506 » L’amande est aussi la mandorle qui entoure le Christ en Gloire entouré des quatre animaux représentant les quatre évangélistes. Ces neuf échelons sont les neuf chakras, les neuf lumières... Alors, ces paroles de Thomas sonnent juste : « Beaucoup t’enseigneront que pour connaître le goût de l’amande il faut casser la coque, et moi je te dis que ce n’est pas par effraction que tu pourras entrer dans la demeure du Seigneur. [3] » La seule force nécessaire est une humilité sans faille...

195px-Chartres_Portail_central_Tympan_270309_2

Christ en Gloire dans une mandorle, cathédrale de Chartres.

[1]L’Apocalypse de Dydime Judas Thomas, Editions Raphaël de Curtis, 2017, p. 8 (22).

[2] - Editions Raphaël de Curtis, 2017, p. 9 (23).

[3] - Didyme Judas Thomas, Le fruit de l’amandier, Editions Raphaël de Curtis, 2017, p. 1-2.

Apocalypse2

 

01 juin 2018

Aux Terres de l'Awen et de Tourmaline, stage d'initiation aux Runes nordiques, 22/29 août 2018, par Cédric Audion

"Bonjour à toutes et tous,

Les Terres de l'Awen et Nora Tourmalines organisent

une semaine d'initiation aux 24 runes du Futhark ancien

cet été sur les Terres de l'Awen  du 22 au 29 août 2018.

Vous trouverez en pièce jointe une présentation de l'évènement.

N'hésitez pas à me demander tout renseignement complémentaire par retour de courriel,

et , faites tourner! svp 

Belle journée,
Cédric"
06 71 07 92 61
http://www.lesterresdelawen.com/index.html

stage-24runes-3 

Stage "Au coeur de la nature, au coeur de soi", par M. H. Thulliez, "Les Jardin de l'Aven", dans la Vienne.

A sa mort, pouvoir restituer son corps à l'humus de manière écologique !

Les champs électromagnétiques et l'énergie libre depuis les travaux de Maxwell, suivis de ceux d'Einstein, de Tesla et de Bearde

28 mai 2018

Trois œuvres de Pierre de Grauw, exposées à Pont-Scorff

Suite de

A Pont-Scorff, le Musée des œuvres du peintre et sculpteur Pierre de Grauw

 deGrauwC

Sanguine : le Roi David jouant de la harpe.

deGrauw A

Bois sculpté : Femme enceinte.

deGrauwB

Dessin : Le prophète Jonas dans le ventre de la baleine.

Lire : "Le Signe de Jonas. Si jonas m'était conté".

"LE LIVRE DE JONAS" : INTRODUCTION A UNE REECRITURE COMMENTEE

(Robert Régor Mougeot, Editions du Puits du Roulle, 2010. uelques exemplaires encore chez l'auteur, 12,50 € + frais de port)

Espace1

Espace2

- http://intelligence-en-debat.over-blog.com/

- Traité de la Tranquillité : http://latranquillite.canalblog.com 

 

 

26 mai 2018

A Pont-Scorff, le Musée des œuvres du peintre et sculpteur Pierre de Grauw

P

"Pierre de Grauw, pseudonyme de Petrus Michiel De Grauw, né à Utrecht le 3 décembre 1921 et mort à Pont-Scorff (Morbihan) le 17 juillet 2016, est un peintresculpteurgraveur et médailleur néerlandais actif en France.

Pratiquant  peinture et la sculpture dès sa jeunesse en autodidacte, Pierre De Grauw est l’auteur de plusieurs œuvres monumentales installées en France et aux Pays-Bas. Depuis 2012, un musée dénommé « Espace Pierre De Grauw »1 lui est dédié dans la commune de Pont-Scorff (Morbihan), à laquelle il a légué son fonds d’atelier et ses archives. Cette collection regroupe des œuvres caractérisées par des thèmes bibliques, empruntés principalement à l’Ancien Testament, mais présentés sous un éclairage humaniste et philosophique, libre de toute appartenance confessionnelle et de la distinction courante entre sacré et profane. Elle se signale par une unité et un questionnement existentiel profond qui accompagnent l’évolution de l’artiste depuis plus de soixante ans..." (Wikipedia)

 de Grauw

de Grauw2

 P de G1 

C'est dans les personnages de l'Ancien testament que Pierre de Grauw trouve son inspiration. Chacun est  un archétype de la condition humaine, et touche à l'Universel. La Matière qu'il travaille est sublimée par son art déchirant, qui va cependant jusqu'à l'évocation de la Résurrection.... mais ne l'illustre pas.

De GrauwA

Me voici dépouillé
Dépouillé de tout vêtement
Dépouillé de mon enfant
Mais le sang coule encore en mes artères
A l'heure où mon fils bientôt gisera dans la terre
Un ennemi a fait cela repousse-le
Sans attendre envoie l'Esprit
Qui ressuscite de la mort
Pour que la foi demeure
Jusqu'à la fin des temps

La ville de Pont-Scorff offre les sculptures de Pierre de Grauw

aux visiteurs...

de Grauw3 1

GrauwB

La Rencontrre.

de Grauw3

 Pierre de Grauw était religieux de la congrégation des Augustins lorsqu'il vint en France pour rétablir cet ordre disparu depuis la Révolution. Il fit la rencontre de Bernard Besret, Prieur de l'Abbaye de Boquen en Bretagne... Comme beaucoup d'autres, ils firent le choix du mariage et durent renoncer à leur ministère...

imageGrauwCs

Propos sur la résurrection du Christ. La Vie ressuscitée. Liminaire

SCIENCE PROFANE ET SCIENCE INITIATIQUE : L'UNIVERS EST UN-TOUT

http://labyrintheamour.canalblog.com 

24 mai 2018

"Ensemble avec Marie, pour la Paix" rassemble Chrétiens et Musulmans

 La vision de la rencontre “Ensemble avec Marie”,

entre chrétiens et musulmans

"La proximité des deux récits de l’Annonciation dans l’Evangile et dans le Coran est le point de départ de la rencontre Ensemble avec Marie. Elle réunit des Chrétiens et des Musulmans de tous horizons, désirant participer à la construction d’une civilisation fondée sur l’Amour et la Paix, dans le respect de l’identité de chacun."

http://www.ensembleavecmarie.org/vision/

 /Marie1

 Marie2 

Dieu donne toujours la Paix aux humains ;

à eux d'ouvrir leur Cœur pour la recevoir...

La Religion de demain est celle de l'Amour...

L'Annonciation, la virginité de Marie et la naissance de Jésus dans l'Islam;

Le symbolisme du manteau de la Vierge Marie et celui du "Manteau de Lumière" de l'Ancien des Melchisédechs.

De l'Immaculée Conception de la Vierge Marie, fêtée le 8 décembre, à la Matière Immaculée